Maroc-France : Bien au-delà du scénario d’un acteur de série B...

Publié le par france-maroc-services

Par les relations historiques, humaines, culturelles, familiales et économiques, le Maroc et la France sont des pays frères, ce qui exclut toute relation de maîtresse ou d’amant car alors nous sombrerions dans l’inceste !
Aujourdhui.ma | 27-02-2014 à 03:30:00 Par Ahmed GHAYET

timthumb-copie-1.jpg

Le Maroc se fraye une voie en Afrique et devient une voix prépondérante dans le continent, il se positionne ainsi en «fer de lance» du développement africain, tous les signes montrent clairement que c’est là que se dessine l’avenir… dans le même temps, dans un mouvement de balancier logique, le Maroc engrange les soutiens quant à son intégrité territoriale. Sommes-nous assez naïfs pour penser que cela n’entraînera aucune (ré) action allergique, bien sûr que non ! Pour autant il est des pays dont nous attendons soutien et accompagnement. Parmi ceux-ci – et au premier rang – la France ! Tant par ses relations historiques, humaines, culturelles, familiales, qu’économiques, le Maroc et la France sont des pays frères, ce qui exclut toute relation de maîtresse ou d’amant car alors nous sombrerions dans l’inceste !
 

Trêve de «petites phrases»… si des propos tels que ceux que l’on attribue à l’ambassadeur de France à Washington ont été réellement tenus ils méritent sanction, s’ils sont faux le démenti doit être cinglant ! Dégradants, de tels mots blessent et bien légitimement le Maroc proteste, sa population n’est d’ailleurs pas en reste, qui s’insurge !  Concomitamment un procédé – et non pas une procédure – défiant toutes les lois de la diplomatie est initié suite à la plainte d’une ONG, dont le moins que l’on puisse dire est qu’elle n’a jamais brillé jusqu’à aujourd’hui par ses prises de positions en faveur de la lutte contre la torture à travers le monde, et dont le nom qui se réfère à la religion chrétienne peut laisser place à bien des suppositions… !

Soyons beaux joueurs et considérons qu’il ne faut y voir aucune connotation péjorative, force est alors de constater qu’un acteur espagnol reconverti dans le soutien gratuit (???) au Polisario, et allié à quelques militants anti Maroc, œuvrant en France, a tenté – avec succès ??? – de mettre un grain de sable dans les relations franco-marocaines. C’est bien évidemment là qu’il nous faut – outre notre cœur – faire marcher notre raison !

Si nous comptons d’innombrables ami(e)s en France, si nos 2 pays sont si indissociablement liés, nous serions inconscients de ne pas prendre en compte le fait que nos ennemis ont eux aussi des relais – bien souvent des affidés – et qu’ils tentent de les actionner : les deux motifs cités en introduction : la percée du Maroc en Afrique et les soutiens à notre intégrité territoriale sont insoutenables pour eux et ils ne reculeront devant rien pour nous le faire payer !
Le Maroc a raison de réagir avec force, avec dignité et avec le sentiment juste d’être dans son droit, la société civile - la population – ont bien évidemment un rôle prépondérant à jouer : protester est légitime, pour autant protester n’est pas injurier !

 

Injurier c’est en fait insulter l’avenir ! Ne pas faire de discernement entre «adversaires en France» et LA France, appeler à couper les liens avec l’Hexagone, jeter l’anathème sur «les Français» outre le fait d’être injuste revient à faire exactement ce que nos ennemis attendent. Un acteur de second plan, une obscure ONG, un magistrat… ne peuvent – et ne doivent – mettre à mal les relations avec l’un de nos plus fidèles soutiens, alliés, amis ! Combien de fois avons-nous pu nous féliciter du soutien constant de la France ?

La réciproque étant d’ailleurs tout aussi vraie, la France pouvant se féliciter du soutien de poids de notre pays ! Cette «crise» montre d’ailleurs qu’au plus haut niveau des 2 Etats, les aléas politiciens n’entament pas la raison : le président Hollande a appelé SM le Roi, des sénateurs français - de toutes obédiences politiques - ont adressé un «Appel» , des Marocains de France, des Français du Maroc, des Franco-Marocains se sont «démenés» avec cœur et ont dressé une digue pour préserver les liens qui unissent nos pays et faire en sorte que nos ennemis ne puissent nous voir tomber dans leur piège…
 

Lors du voyage du président français au Maroc, les 2 Nations avaient convenu de travailler de concert au développement de l’Afrique, il est clair que ce «pacte» ne peut pas plaire à nos ennemis, il est donc vital de préserver les promesses d’avenir contenues dans un tel accord !
 

Le Maroc n’est pas fluctuant dans ses amitiés et ne se vautre dans aucun lit, la France n’est pas un pays qui se renie, chacun(e) d’entre nous soucieux non seulement des intérêts bien compris des 2 pays mais aussi des liens de sang, de cœur… familiaux qui nous unissent, sauront renvoyer l’acteur à ses films de série B, l’ONG aux actes de tortures commises par le Polisario et nos ennemis à leurs propres démons !
Pour que triomphe l’amitié franco-marocaine, l’amitié maroco-française.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article