Le monde arabe connaîtra en 2015 une grave pénurie en eau, moins de 500 m3/an/habitant.

Publié le par france-maroc-services

eau_goutte.jpg

Le Maroc classé en situation de raréfaction de l’eau

La dernière étude du Forum Arabe pour l’Environnement et le Développement (FAED) dresse un tableau sombre des réserves hydrauliques du monde arabe. Selon les prévisions de cette étude, les pays arabes pourraient d’ici à 2015 être confrontés à une grave pénurie d’eau.

Le FAED tire , en effet, la sonnette d’alarme et estime que, si aucune mesure urgente n’est mise en œuvre, chaque habitant arabe devra vivre avec moins de 500 m3 d’eau par an, soit moins d’un dixième de la moyenne mondiale. La même organisation souligne l'approvisionnement par chaque habitant du monde arabe a déjà diminué de 75% par rapport à son niveau de 1960.

Première cause de cette situation alarmante : la croissance démographique très rapide des pays de la région. Selon l’Onu, la population de cette région du monde pourrait presque doubler et atteindre 600 millions à l'horizon 2050. Le changement climatique est également pointé du doigt. Le FAED estime que les précipitations pourraient diminuer de 25% d’ici la fin du siècle.

La situation au Maroc n’est guère plus rassurante. Le pays est en effet classé en situation de raréfaction au regard des normes internationales. Son potentiel en eau douce n’excède pas les 730 m3/an/hab pour un seuil de rareté fixé par l’ONU à 1000 m3.


Commenter cet article