La plus grande foire d’art jamais organisée au Maroc

Publié le par france-maroc-services

 

 Marrakech Art Fair accueillera une quarantaine de galeristes

· Peinture, dessin, installation, vidéo, photographie...


Marchands, artistes, collectionneurs et amateurs d’art… Près de 15.000 personnes sont attendues du 8 au 11 octobre à Marrakech pour discuter art, admirer les œuvres exposées, assister à des conférences et tables rondes, acheter et vendre. «Marrakech Art Fair», ce sera une foire de grande envergure, préparée et organisée par l’équipe d’Art Holding Morocco, qui se bat depuis plus d’un an pour offrir au public un évènement intéressant et de qualité. «Ce sera la plus grande concentration d’œuvres d’art jamais exposées dans notre pays. Ce sera une foire délirante, détonante, transgressive», promet Hicham Daoudi, patron d’Art Holding Morocco, groupe leader sur le marché de l’art au Maroc.
L’évènement se déroulera au Palace Es Saadi, au cœur de Marrakech. Un endroit idéal pour accueillir un tel évènement, étant donné la beauté du lieu et la passion d’Elizabeth Bauchet-Bouhlal, la propriétaire, pour l’art et l’artisanat. Cette dernière possède en effet une des plus grandes collections d’œuvres d’art du Maroc et qui orne les murs du Palace. Des stands seront aménagés pour les galeries participantes dans les salons et jardins.



Une quarantaine de galeries d’Europe, du monde arabe, du Maghreb et du Moyen-Orient viendront y exposer des centaines d’œuvres. Une moitié viendra du monde arabe, majoritairement d’Afrique du Nord. On peut déjà citer les galeries Tindouf, Rê et 127 à Marrakech, mais aussi Shart, Loft et L’Atelier 21 à Casablanca, ou encore les galeries Violon Bleu et El Marsa en Tunisie. La galerie Isabelle Van Den Eynde viendra de Dubaï ainsi que la galerie Ward art & culture center du Caire.
L’autre moitié viendra d’Europe. Installée à Paris, la galerie JGM compte présenter Jean-François Fourtou, un artiste familier de Marrakech. La galerie Hussenot exposera Mounir Fatmi. Mais on retrouve aussi, entre autres, les galeries La Bank, Guy Pieters, Laurent Godin, ou encore la galerie Enrico Navarra.
Quelques-uns parmi les meilleurs artistes marocains seront représentés, comme Lalla Essaïdi, Ilias Selfati, Lamia Naji, Saâd Ben Cheffaj, Hicham Benohoud, Mahi Binebine, Abderrahim Yamou, Fouad Bellamine, Abouelouakkar, Yasmina Alaoui et Marco Guerra.
La galerie Jean Brolly proposera un face à face artistique entre Mahjoud Ben Bella et François Morellet. Les galeries Jérôme de Noirmont, Di Meo, Rive Gauche ou encore Venise Cadre, ont choisi des oeuvres exceptionnelles pour illustrer le thème de l’histoire de l’art au Maroc.
Au menu aussi, des tables rondes sur le marché de l’art dans le monde arabe, le rôle des mécènes et des collectionneurs…
En dehors du Palace, plusieurs autres lieux (fondations, riads et ateliers d’artistes) ouvriront leurs portes aux visiteurs.
Au musée de Marrakech, l’exposition "Résonances: artistes contemporains marocains du monde" sera inaugurée le 7 octobre et durera un mois. Produite par le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger, cette initiative vise à présenter pour la première fois au Maroc un grand nombre d’artistes de la diaspora reconnus ailleurs.
Elle réunira une quinzaine d’artistes contemporains qui vivent essentiellement en Europe et sur le continent américain et qui recourent à différents médiums (peinture, dessin, installation, vidéo et photographie) pour créer des images reliant diverses cultures.
Dans l’ancienne agence de la Banque du Maroc, place Jamaâ El Fna, André Magnin, grand collectionneur d’art africain, présentera une collection d’art contemporain africain réunissant une quinzaine d’artistes contemporains parmi lesquels Chéri Samba de Kinshasa (RDC), Romuald Hazoumé de Cotonou (Benin), Billie Zangewa de Johannesburg (Afrique du Sud), ou encore Abu Bakarr Mansaray d’Amsterdam.
D’autres lieux sont associés à cette manifestation, tels que la Fondation Dar Bellarj qui accueillera l’exposition «Autour de l’arbre à Palabres». Elle présentera à cette occasion une exposition thématique en forme de dialogue entre l’artiste Farid Belkahia et le poète Adonis.
La Fondation Fourtou accueillera, elle aussi, les visiteurs de Marrakech Art Fair. A Tahannaout, Al Maqam, maison d’hôtes appartenant à l’artiste peintre Mohamed Mourabiti, est également associée à l’évènement.
Enfin, un colloque sur l’enseignement artistique sera organisé en partenariat avec l’École supérieure des arts visuels de Marrakech.
Renaud Siegmann, ancien curateur pour l’Unesco, auteur et critique d’art collaborant régulièrement à La Gazette Drouot et la revue Diptyk, est le commissaire général de l’évènement et c’est Brahim Alaoui, historien d’art, ancien directeur du musée de l’Institut du monde arabe qui en supervisera le volet culturel.
Au Palace, le ticket d’entrée a été fixé à 50 DH par personne. Les recettes permettront ainsi de couvrir une partie des frais engagés, sachant que le coût de la manifestation est estimé entre 8 et 9 millions de DH. Voilà donc un évènement à ne pas rater. Une occasion de se familiariser avec l’art contemporain universel.

Nadia BELKHAYAT

Centaines d'œuvre exposée

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article