Eolien: Futuren «recapitalise» sa croissance au Maroc

Publié le par france-maroc-services

Le groupe lève 15,7 millions d’euros pour accélérer son développement

«Koudia Al Baida» reste dans les agendas du groupe à court terme

Après un plan de restructuration réussi, le spécialiste français de l’éolien reste sur ses objectifs de doublement de ses capacités installées au Maroc (Ph. L’Economiste)

Producteur indépendant d’électricité d’origine éolienne, le français Futuren (ex-Theolia) se réinjecte en capitaux neufs pour «accélérer son développement». Parmi ses projets de croissance, notamment à l’international, figure le développement du site de Koudia Al Baida, situé à Tanger. Lancé il y a un peu plus de 5 ans, le projet porte sur le développement d’un parc qui devrait totaliser, à terme, 300 MW. C’est l’un des gros morceaux du bouquet énergétique à l’horizon 2020, dont 12% devraient être de nature éolienne. Cela devrait se faire à la suite d’une opération de repowering du parc existant d’une capacité de 50 MW, exploité par la Compagnie eolienne du détroit, une filiale de Futuren. C’est dans le cadre d'un contrat de concession avec l'ONEE-Branche électricité. Dans une première phase, ce site devrait à court terme passer à une capacité de 100 MW à travers le remplacement des turbines actuelles par d’autres plus puissantes. La seconde partie du programme, qui devrait démarrer ultérieurement, porte sur la réalisation de 200 MW additionnels sur des sites adjacents.
Futuren n’est pas seul sur ce projet. L’ONEE détiendra 20% de la structure qui devrait gérer le futur parc, le reste étant bien sûr à l’actif du spécialiste français de l’éolien. Quant à la recapitalisation du groupe en elle-même, c’est le résultat d’une opération qui a permis aux principaux actionnaires de la société d’exercer leurs bons de souscription d'actions. Le nouveau montage a débouché sur un encaissement par le groupe d'environ 15,7 millions d'euros. «Les fonds additionnels issus de cet exercice permettront à Futuren d'accélérer son développement, sur la base de fondamentaux solides», a expliqué Fady Khallouf, directeur général de Futuren. Il faut dire que le groupe revient de loin. Après plusieurs mois de difficultés financières qui menaçaient dangereusement l’activité de l’enseigne, elle retrouve progressivement l'équilibreavec un chiffre d’affaires consolidé en croissance de 11% au premier trimestre de l’année en cours, pour s’établir à quelque 19,5 millions d’euros. Le business est principalement porté par l’activité «Vente d’électricité» (+17%), là où celle «Développement et gestion de parcs» est en baisse de 29% sur la même période. Cette contre-performance est surtout expliquée par «l'arrêt de contrats de gestion pour compte de tiers en Allemagne et en France fin 2015». Futuren totalise aujourd’hui 732 MW en exploitation en Europe et au Maroc pour son compte et pour celui de tiers.

Par

Safall FALL

| Edition N°:4791 Le 09/06/2016 l'Economiste

Eolien: Futuren «recapitalise» sa croissance au Maroc

Commenter cet article